Matignon a ouvert hier une consultation sur le "dividende numérique", appellation définissant la ressource en fréquences dégagée fin 2011 par le basculement de la TV analogique vers la TV numérique.

Le site internet w*w.dividendenumerique.fr , lancé hier recueillera les avis des institutions, collectivités, associations, entreprises et particuliers interessés par la question et un Comité stratégique pour le numérique, dépendant du Premier ministre, pilotera le "débat national" avec la Commission parlementaire du dividende numérique.

La coordination de l'ensemble a été attribuée au secrétaire d'Etat à la Prospective et à l'Economie numérique Eric Besson, avant des "orientations" que donnera François Fillon cet été. A signaler que la commission parlementaire s'est prononcé hier, dans son rapport, pour le basculement "en une seule fois" d'un mode de diffusion à l'autre, plutôt que par zones géographiques successives. Mais elle a jugé que des "opérations-pilotes expérimentales d'extinction et de migration soient conduites dans les meilleurs délais, dès 2009", afin d'enclencher et de valider le processus de migration.