salam,

mily: &quot">Peu de ces portraits sont au féminin (n'y voyez aucun sexisme) et ceci pour 2 raisons :
mily: &quot">-les portraits-type masculins sont applicables au féminin
-la fréquentation d'internet reste encore grandement majoritairement masculine, aussi désolante qu'elle soit, cela reste une réalité.


Le newbie-floodeur

Il vient d'arriver sur le net, plein d'enthousiasme devant ce monde qui s'ouvre à lui et sidéré d'y découvrir une vie, il désire ardemment participer et tout découvrir. Il laisse des messages partout et donne son avis sur tout, simplement pour montrer, que lui aussi existe sur le net, mais à intervenir sans bien savoir pourquoi il commet parfois des impairs.

Mal compris dans sa volonté d'exister, son existence envahissante des premières heures reste souvent gravée dans le mémoire, lui collant involontairement une image de troll sans intérêt qui ira en s'estompant à mesure que le net s'ouvrira à lui.


(bébé hurleur)


Le mégalo envahissant

Il cause presque jamais, son existence sur le net passe presque inaperçue, non pas qu'il aime ça mais il est doté d'une timidité maladive qui le paralyse à l'idée de dire une bêtise.

Et voilà, qu'une fois, il ose s'exprimer et que devant ce discours trop souvent tu, il s'en trouve pour le féliciter. Voilà, la Bête est née.
Sa timidité s'évapore et il intervient à n'en plus pouvoir, postant de longues interventions fleuves n'attendant plus aucune réponse que la satisfaction de voir sa prose parcourir le réseau.

Pour ses quelques mots d'approbation, il est devenu le nouveau messie du net, inondant tout de sa mégalomanie trop longtemps contenue.

(C’est frénétique...)


Le refoulé timide


Accueillant le net comme un nouveau prophète lui permettant de mettre un filtre de fait entre lui et l'extérieur, il se sent enfin sécurisé derrière son écran. La facilité des prises de contact le fascine mais la superficialité de trop nombreux contacts le laisse souvent sur sa faim.

Parcourant le monde via le net pour découvrir une âme sœur, il erre, un peu fantomatique et souvent dépressif, découvrant désœuvré que malgré le filtre de l'écran, sa timidité chronique reste un handicap sérieux aux relations humaines.


(timide mais se soigne)


Le pervers sadique

Il connait par cœur toutes les URL douteuses, mais ce n'est que par soucis d'information et/ou curiosité intellectuelle. D'ailleurs, sa verve concernant ce sujet atteste de sa réelle connaissance et son verbiage noyé sous une purée de termes techniques pourrait presque paraître vrai.

Internaute rompu, vous le rencontrez une fois sur un chat et ayant tracé votre IP, il finit par envahir votre bal de photos pires les unes que les autres, juste pour continuer une conversation que vous n'aviez de toutes façons pas commencée.


(Bouffe toute votre bande passante)



Le brancheur pathologique

C'est pas de sa faute, suffit qu'il voit un nick qui finit en "A" et il se sent comme concerné, à l'affût du moindre "E" signifiant une forme féminisante, il erre sur le net de chat en mailing-list, cherchant l'âme-sœur qui saura deviner derrière sa grossièreté : sa sensibilité.

Solitaire des solitaires du net, victime plus que responsable, maladroit plus sans-gêne, il reproduit sans en avoir conscience les clichés de la drague via le net, reprenant à son compte les plus mauvais reliquats du minitel usant et abusant des "as" et autres, noyant sa victime sous un flot constant d'attentions vécues comme des agressions.


(pas méchant, mais envahissant)


Le travailleur forcené

Il bosse dans une entreprise résolument tournée vers l'avenir s'étant dotée d'une connexion à haut débit et ayant offert ce progrès à tous les postes. Le monde lui appartient via le net, le libérant des chaînes qui l'attachent à sa chaise durant certaines phases horaires ; malheureusement, d'autres veillent pour lui, dotant son précieux outil d'infâmes firewalls laissant une partie du monde lui échapper, l'obligeant à ne jamais connaitre certaines joies, icq et autres chat.

Frustré, il download jusqu’à saturer son dur et surfe sans relâche, histoire d'au moins rentabiliser. Il prévient de son arrivée matinale par l'envoi des 1000 et 1 mails auquel il n'a pas pu répondre pendant la nuit. Il finira par s'acheter une config Carrefour pour enfin savoir ce qui se passe la nuit...


(Reposant seulement le week-end)


L'insomniaque speedé

Il a chopé le virus par erreur, soit parce qu'il a connu le minitel, soit chez un pote ou lors d'un stage. Il n'a rien à faire sur le net puisqu'il n'est pas informaticien, il s'est accroché comme une tique pour arriver à surfer et même s'il ne comprend pas tout, il arrive à se débrouiller.

Amateur naïf lâché dans la cage aux fauves, bousculé de toutes parts, il se bat la nuit à coup d'alcool et de café pour rattraper le temps qu'il n'a pas en journée. Son nick se connecte sur les chats vers 18h et parle si peu qu'on pourrait le prendre pour un bot ; normal : pour rentabiliser sa connexion, il fait tout en même temps, download, chat, surfe, ftp, napster et autres dérivés.


(Presque absent, tellement il est occupé)


L'informaticien frustré

Vieux baroudeur de l'informatique, il avait même un Atari ST et piratait des cassettes pour les copains, il a toujours vécu sa bécane comme un prolongement de lui-même et dans sa partie c'est une Bête.
Il vient enfin de découvrir le Graal dans le net, mais d'autres étaient là avant lui et ont déjà pas mal investi l'outil ; frustré et amer dans sa qualité de vieux dinosaure de l'informatique, il ne comprend pas qu'ici d'autres règles s'appliquent. Souvent borné à sa propre vision, restée trop longtemps figée sur un internet fantasmé, il reste en retrait, bougonnant des conseils que personne n'écoute.


(Têtu mais pas vraiment méchant)


Le grand ancien

Vénéré et vénérable, il a toujours été là, il connaissait déjà IRC via minitel et utilise des outils étranges tel que les newsgroups, dans lesquels il navigue avec une facilité déconcertante. Rompu au net et à ses différentes coutumes, rien ne l'impressionne plus, il passe tour à tour pour un floodeur sans complexe ou un troll bruyant, en fonction de ses différentes interventions. Parmi les plus silencieux du net, même si il fait partie des plus présents, il n'a plus rien à se prouver vis-à-vis d'un outil qu'il maitrise. C'est le roi de la bonne astuce et du bon conseil, il sait toujours trouver des URLs délirantes et sa verve agressive cache sa lassitude d'un net qui s'utilise mal. Et même si son coté "vieux dinosaure" en agace plus d'un, il fait parti des anonymes qui ont construit le net en l'utilisant.


(Dictionnaire technique)


La bistrotière de Pigalle

Notre seul profil unisexe.
Arrivée sur le net, dans un univers principalement masculin, elle ne sait comment faire pour être entendue et considérée.

Répercutant les pires clichés masculins, elle est d'une vulgarité sans nom où l'obscénité le bataille au grotesque, mesurant virtuellement une "bite" qu'elle n'aura jamais. Passant tour à tour, pour une féministe hystéro autant que pour une lesbienne refoulée, c'est LA vraie malheureuse du net où elle n'a pas su trouver un écho compréhensif et compatissant.



Le floodeur réflexe

Étrange oiseau sans âge, perdu dans la mémoire du net, ancré comme un menhir, il babille sans cesse, inonde tout un chacun de ses blagues souvent ******s, de ses jeux de mots la plupart du temps graveleux et de ses URLs toujours grotesques. Concerné par tout et par rien, ayant toujours un avis même si c'est le même, il est partout, un peu comme échelon. Il formate sa machine tous les mois pour virer les virus qu'il chope sagement avec son Outlook et les balance à tout-va au milieu des milliers de spam dont il inonde nos bals.


(Gentil mais...)


L'illustre inconnu

Mini-star de son microcosme IRL, sa parole est écoutée et respectée de tous, les donzelles défaillent à son approche et les hommes aiment à serrer sa main virile et il n'arrive pas à comprendre que son discours, pourtant identique, ne produise pas le même effet via net. Mais la barrière de l'écran le prive de son meilleur atout : le charisme.

Le net crée d'autres valeurs que celle du visuel et cette logique étrange et inappropriée à son cas, le laisse perplexe. Il s'entêtera sans doute, tentant de recréer son IRL via net et échouera souvent pour son comportement démagogue trop palpable.


(Aime à avoir le dernier mot)