<b>mily: Comic Sans MS">Le sel contenu dans l’eau de mer provient en partie de la formation initiale des océans et de l’activité volcanique primitive de la Terre.

Il provient également de l’érosion des roches : la pluie et la neige dissolvent le sel, qui est transporté par les cours d’eau jusque dans les mers où il s’accumule. Quand l’eau s’évapore, le sel reste. C’est le principe des marais salants : le sel marin est obtenu par évaporation complète de petites quantités d’eau de mer.




Cliquez sur cette barre pour voir en taille réelle.


Marais salants sur l’Île de Ré, située dans l’océan Atlantique en face de La Rochelle



La quantité de sel contenue dans l’eau reste constante, car le sel se dépose progressivement au fond des mers et compose de nouvelles roches.

Les mers chaudes et peu alimentées en eau sont généralement très salées (ex. : mer Méditerranée, mer Rouge). Certains lacs sont également très salés, car ils reçoivent de l’eau des rivières, mais ne se vident que par évaporation (ex. : la mer Morte, qui est en fait un grand lac salé).

Aux estuaires, quand les fleuves se jettent dans les mers, l’eau est dite "saumâtre" : elle est composée d’un mélange d’eau douce et d’eau salée.






Le Gange se jette dans l’océan Indien à la frontière entre l’Inde et le Bangladesh