Merci Merci:  1
Likes Likes:  0
Dislikes Dislikes:  0
Affiche les résultats de 1 à 2 sur 2

Sujet : Sciences


  1. #1
    DZSatien Initié Avatar de chenoui70
    Inscrit
    Mar 2014
    Lieu
    Alger
    Âge
    47
    Messages
    2 884
    Récepteur
    geant2500 hd New
    TV
    condor led42
    Remerciement / J'aime

    Sciences

    mily: comic sans ms">
    La Chine lance un satellite "quantique", une première mondiale


    La Chine a effectué mardi le premier lancement mondial d'un satellite à communication quantique, a annoncé un média d'Etat, une percée technologique pour Pékin, qui ambitionne par ce biais d'édifier un système inviolable de communications cryptées.

    Le lancement a été effectué à 01H40 heure locale (lundi 17H40 GMT, 19H40 en Belgique) dans le désert de Gobi (nord), a annoncé l'agence officielle Chine nouvelle, et intervient à l'heure où les Etats-Unis, le Japon et d'autres nations souhaitent elles aussi s'imposer dans cette technologie en plein essor.
    La Chine a investi d'énormes ressources financières dans ce marathon technologique, l'un des nombreux investissements de Pékin dans la recherche scientifique de pointe, de l'exploitation minière des astéroïdes aux manipulations génétiques.
    Le satellite --nommé Mozi en l'honneur d'un philosophe chinois du 5e siècle avant J.-C.-- sera utilisé pour démontrer l'intérêt de la technologie quantique dans les communications longue distance. A la différence des méthodes classiques de transmission sécurisée, le système utilise des photons (une "particule fondamentale" du champ électromagnétique) pour envoyer les clés de cryptage nécessaires au décodage de l'information.
    Les données contenues dans ces photons sont impossibles à intercepter: toute tentative d'espionnage provoquerait leur autodestruction, affirme Chine nouvelle.
    Si des scientifiques ont démontré l'efficacité de la technique pour transmettre des messages sur des distances relativement courtes, des obstacles techniques rendent jusqu'ici les communications longue distance hors d'atteinte.
    Le satellite tentera d'envoyer des données cryptées entre Pékin et Urumqi, la capitale de la région du Xinjiang (nord-ouest), distantes de près de 2.500 km.
    L'opération nécessitera au satellite d'être orienté de façon extrêmement précise vers des stations réceptrices situées sur Terre, selon Chine nouvelle.








    La mousse à l'origine de notre vie sur Terre?

    Tout a commencé avec la mousse, explique une étude publiée lundi suggérant que cette plante est à l'origine des quantités d'oxygène ayant permis ensuite aux animaux et aux humains de prospérer sur Terre.
    Il y a environ 470 millions d'années, la mousse a commencé à proliférer, apportant à la planète sa première source d'oxygène stable et permettant aux formes de vie intelligentes de prospérer, selon cette étude publiée dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).
    "C'est formidable de penser que sans l'évolution de la modeste mousse, aucun de nous ne serait là aujourd'hui", a affirmé l'un des co-auteurs de l'étude Tim Lenton, professeur à l'université d'Exeter.
    "Notre étude suggère que les premières plantes terrestres étaient étonnamment productives et ont provoqué une hausse majeure de la quantité d'oxygène dans l'atmosphère", poursuit-il.
    L'oxygène est d'abord apparu dans l'atmosphère terrestre il y a 2,4 milliards d'années, durant ce qu'on appelle la Grande Oxydation, mais il n'a atteint ses niveaux actuels qu'il y a quelque 400 millions d'années.
    Des scientifiques avaient élaboré la théorie selon laquelle les forêts avaient engendré la hausse des niveaux d'oxygène, mais les auteurs de l'étude des PNAS ne sont pas du même avis.
    En utilisant des simulations par ordinateur pour scruter le passé, les chercheurs ont estimé qu'il y a environ 445 millions d'années, le lichen et la mousse généraient potentiellement quelque 30% de l'oxygène terrestre.
    Cette hausse des niveaux d'oxygène "a permis à une vaste, mobile et intelligente vie animale, incluant les humains, d'évoluer", affirme l'étude.









    Les trous noirs sont-ils vraiment noirs? Probablement pas...

    En 1974, Stephen Hawking, le brillant cosmologiste britannique, indiquait déjà que les trous noirs n'étaient pas vraiment totalement noirs. Des rayonnements devaient s'échapper de l'horizon, la zone de l'objet au-delà duquel plus rien ne peut normalement revenir, pas même la lumière car l'attraction gravitationnelle étant bien trop puissante. La cause de cet échappement? La mécanique quantique, selon Stephen Hawking.
    Les trous noirs ne seraient pas donc des gloutons qui engloutiraient tout ce qu'ils attirent grâce à leur masse démesurée. Jeff Steinhauer, chercheur au Technion (l'institut israélien de la technologie se trouvant à Haïfa) a créé un trou noir miniature qui a la particularité de piéger le son.
    "J'étais content"
    Jeff Steinhauer a ainsi recréé une espèce de zone d'horizon à l'aide de lasers, d'atomes de rubidium et d'un cylindre de 100 micromètres de long. Les ondes sonores ne pourraient théoriquement pas s'échapper. Il a détaillé son expérience dans Nature Physics (15 août).
    Résultat des courses: des ondes sonores émises simultanément par paires, des deux côtés de la zone d'horizon. C'est la première fois que les prédictions de Stephen Hawking sont vérifiées.
    L'histoire n'est pas finie
    "J'étais content lorsque j'ai vu ces deux sillages, car j'ai travaillé dur, seul, pendant des mois", a reconnu Jeff Steinhauer.
    L'histoire n'est donc pas terminée et elle ouvre bien des perspectives dans l'espoir de mieux cerner ces objets étranges que sont les trous noirs. Mais une question demeure: où va l'information portée par une particule lorsqu'elle disparaît derrière l'horizon?, indique Le Monde .


    - - - Mise à jour - - -


    La Chine lance un satellite "quantique", une première mondiale


    La Chine a effectué mardi le premier lancement mondial d'un satellite à communication quantique, a annoncé un média d'Etat, une percée technologique pour Pékin, qui ambitionne par ce biais d'édifier un système inviolable de communications cryptées.

    Le lancement a été effectué à 01H40 heure locale (lundi 17H40 GMT, 19H40 en Belgique) dans le désert de Gobi (nord), a annoncé l'agence officielle Chine nouvelle, et intervient à l'heure où les Etats-Unis, le Japon et d'autres nations souhaitent elles aussi s'imposer dans cette technologie en plein essor.
    La Chine a investi d'énormes ressources financières dans ce marathon technologique, l'un des nombreux investissements de Pékin dans la recherche scientifique de pointe, de l'exploitation minière des astéroïdes aux manipulations génétiques.
    Le satellite --nommé Mozi en l'honneur d'un philosophe chinois du 5e siècle avant J.-C.-- sera utilisé pour démontrer l'intérêt de la technologie quantique dans les communications longue distance. A la différence des méthodes classiques de transmission sécurisée, le système utilise des photons (une "particule fondamentale" du champ électromagnétique) pour envoyer les clés de cryptage nécessaires au décodage de l'information.
    Les données contenues dans ces photons sont impossibles à intercepter: toute tentative d'espionnage provoquerait leur autodestruction, affirme Chine nouvelle.
    Si des scientifiques ont démontré l'efficacité de la technique pour transmettre des messages sur des distances relativement courtes, des obstacles techniques rendent jusqu'ici les communications longue distance hors d'atteinte.
    Le satellite tentera d'envoyer des données cryptées entre Pékin et Urumqi, la capitale de la région du Xinjiang (nord-ouest), distantes de près de 2.500 km.
    L'opération nécessitera au satellite d'être orienté de façon extrêmement précise vers des stations réceptrices situées sur Terre, selon Chine nouvelle.
    Dernière édition par chenoui70; 16-08-2016 à 14:11

  2. Merci jeanmimi disent merci

  3. #2
    DZSatien Initié Avatar de chenoui70
    Inscrit
    Mar 2014
    Lieu
    Alger
    Âge
    47
    Messages
    2 884
    Récepteur
    geant2500 hd New
    TV
    condor led42
    Remerciement / J'aime
    mily: comic sans ms">
    mily: comic sans ms">Un astéroïde a frôlé la Terre et le pire, c'est que personne ne l'avait vu venir_2/09/16

    Le 28 août dernier, un astéroïde mesurant entre 15 et 55 mètres a frôlé la Terre, passant seulement à 80.000 km de notre planète. Le plus surprenant, c'est qu'il n'a été découvert par les scientifiques que... la veille. Baptisé 2016 QA2, l'astéroïde a été découvert le 27 août par l'observatoire brésilien SONEAR, révèle Space.com. Mesurant entre 15 et 55 mètres selon les estimations, il est passé à 80.000 km de la Terre, ce qui correspond à moins d'un cinquième de la distance qui nous sépare de la Lune.
    On estime que pour éradiquer l'humanité toute entière, un astéroïde doit s'approcher d'une taille d'un kilomètre. On en est donc loin, mais c'est largement suffisant pour que cela provoque des dégâts extrêmement importants.

    1200 morts
    En février 2013, une météorite s'était désintégrée dans l'atmosphère, provoquant de nombreuses explosions dans la région de Tcheliabinsk, en Russie (voir vidéo ci-dessous). Au total, 1200 personnes avaient été blessées. L'objet faisait environ 20 mètres de large.
    Heureusement, la Nasa affirme qu'elle a déjà répertorié 90% des astéroïdes de plus d'un kilomètre, soit ceux qui sont susceptibles de provoquer la fin de l'humanité. Mais quand on passe aux astéroïdes de 160 mètres ou plus, le chiffre tombe à 30%. Et pour ceux de 30 mètres, c'est même seulement 1%. On comprend donc mieux pourquoi l'astéroïde de dimanche dernier n'a été aperçu que très tardivement.


Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
Nous contacter | DZSat | Archives | Haut de page