<span style="font-family: arial">(Agence Ecofin) - Un constat a été fait au terme travaux de la 7ème conférence du Réseau des instances africaines de régulation de la communication (Riarc) : sur les 54 pays africains, seulement deux pays, à savoir la Tanzanie et l'Ile Maurice, sont déjà à la norme et au mode de diffusion numérique. L’arrimage à la Télévision numérique terrestre (Tnt) est fixé à juin 2015 par l’Union internationale des télécommunications (Uit).
mily: arial">La conférence de Niamey au Niger a permis de faire l'état des lieux de cette transition vers le tout numérique des médias électroniques des pays africains. « Nos échanges nous ont aussi permis de découvrir que des expériences de Télévision numérique terrestre existent déjà dans certains pays africains. Il faut sortir de l'anonymat toutes ces belles initiatives, qu'elles émanent du secteur public ou privé, pour les valoriser, pour les modéliser, afin de proposer des solutions qui prennent en compte les intérêts des pays et des citoyens africains », a indiqué le président du Conseil supérieur de la communication (Csc) du Niger, Abdourahamane Ousmane.
Pour lui cependant, il ne faut pas ignorer les opportunités de partenariat qui s'offrent aux pays africains, dès lors que celles-ci s'inscrivent dans une logique gagnant-gagnant, surtout si ces propositions peuvent permettre aux pays de bien tracer leurs routes vers le numérique.
Face au retard de l’Afrique dans le domaine du numérique, il était aussi question de confronter les points de vue des acteurs de ce secteur : les régulateurs des médias, les institutions internationales et régionales, les opérateurs de télévision et les opérateurs de satellite.


http://www.agenceecofin.com