<font color="#383838">mily: Arial">Chéri, t'as pris ton gel ?

mily: Arial"> Elle est bientôt finie, l'époque des préservatifs troués ou oubliés, désormais les hommes auront enfin l'équivalent de la pilule contraceptive des femmes pour pouvoir, eux aussi, avoir une meilleure emprise sur les conséquences de leur vie sexuelle.

mily: Arial">La Fondation Parsemus est une organisation à but non lucratif dont le but est de travailler sur les recherches médicales négligées... Et la semaine dernière, ils ont annoncé que leurs recherches visant à développer un nouveau contraceptif masculin avancent plutôt bien et qu'il serait normalement disponible dans le commerce à partir de 2017. Le médicament, appelé Vasalgel, est un contraceptif non-hormonal et serait aussi efficace qu'une vasectomie—sans scalpel et sans le côté permanent et flippant. En termes de potentiel, elle est très similaire à la pillule que prennent les femmes.
Parsemus a expliqué sur son site internet comment le Vasalgel allait fonctionner : Un gel est injecté dans lecanal déférent ( le canal qui permet aux spermatozoïdes de sortir des testicules) plutôt que de couper le canal (comme c'est le cas avec une vasectomie). Si un homme souhaite restaurer le flux de spermatozoïdes, que ce soit avec des mois ou des années, le polymère est éliminé du canal grâce à une autre injection.

En d'autres termes, une simple prise permettrait aux hommes d'avoir entre leurs mains (et dans leurs pénis) un moyen efficace de contrôler les risques de grossesse involontaire , sans devoir forcément utiliser de capote.

La méthode a été testée sur de vigoureux babouins mâles, qui ont ensuite été placés avec des femelles babouins aux allures affrivolantes . Pas une seule de nos demoiselles babouin n'est tombée enceinte... Il y a donc bon espoir que ce système fonctionne également sur l'être humain !

Cependant, tout comme la pilule contraceptive, le Vasalgel ne protège pas des maladies sexuellement transmissibles. Il restera tout de même beaucoup plus efficace que le préservatif masculin pour prévenir des risques de grosesse (avec une capote, 18 femmes sur 100 tombent tout de même accidentellement enceintes par an) En plus de cela, les hommes auront enfin une plus grande maîtrise de leur vie sexuelle. Hayley MacMillan de Refinery29 résume bien la chose : "Nous sommes très entousiastes vis à vis du potentiel du Vasalgel de baisser drastiquement le nombre de grossesses involontaires, dans un futur dans lequel la responsabilité de la contraception est plus équitablement partagée entre les deux sexes," écrit-elle.