Recul de la TNT : le régulateur des télécoms s'interroge sur son avenir
Merci Merci:  1
Likes Likes:  1
  1. #1
    Avatar de superman20
    Inscrit
    Oct 2015
    Messages
    1 649
    Récepteur
    XIAOMI MI BOX INT
    TV
    Samsung 40

    Recul de la TNT : le régulateur des télécoms s'interroge sur son avenir

    Le régulateur des télécoms constate, dans un bilan publié mercredi, que les Français utilisent de moins en moins la TNT (télévision numérique terrestre) pour accéder à la télévision et ouvre une consultation sur l'avenir de ce mode de transmission face au monde des télécommunications.Il appelle à repenser son rôle. Le régulateur des télécoms constate, dans un bilan publié mercredi, que les Français utilisent de moins en moins la TNT (télévision numérique terrestre) pour accéder à la télévision et ouvre une consultation sur l'avenir de ce mode de transmission face au monde des télécommunications. "La part relative de la TNT parmi les modes de consommation de la télévision ne cesse de se réduire au profit de modes de diffusion alternatifs, via les réseaux haut et très haut débit", largement répandues grâce aux offres "triple play" des opérateurs télécoms, explique l'Arcep dans un communiqué.
    Les publications du CSA montrent que la consommation de télévision via les box ADSL ou fibre (IPTV), mais aussi sur les smartphones et tablettes, a dépassé la consommation via la plateforme TNT au premier trimestre 2017, et selon l'Arcep, "la substitution de la TNT devrait se poursuivre à mesure que s'accroît le nombre de foyers éligibles à internet haut et très haut débit". Ainsi, fin 2017, le taux de pénétration au sein des foyers était de 55% pour l'IPTV haut et très haut débit, et de 50,8% pour la TNT. "Dans ce contexte, qui verrait émerger une nouvelle dynamique concurrentielle entre modes de diffusion, l'Arcep considère que le maintien d'une régulation concurrentielle de la seule TNT ne semble plus pertinent."
    "On paye deux réseaux: la TNT et les télécoms"

    "Le modèle de la TNT s'est construit historiquement sur un accord gagnant-gagnant entre l'Etat et les chaînes de télévision. En échange de fréquences gratuites, celles-ci ont pris des engagements forts en matière de financement de la création et de production audiovisuelle française", a rappelé le président de l'Arcep Sébastien Soriano, dans une interview, sur le site des Echos. Pour autant, la plateforme TNT reste un mode important d'accès à la télévision, car via la TNT, les programmes des chaînes de télévision "touchaient jusqu'ici une majorité de Français", constate M. Soriano.

    "Cette analyse ne présume pas de son avenir, qui ne relève pas de l'Arcep", ajoute le régulateur qui propose toutefois par la voix de son président de réattribuer les fréquences car "aujourd'hui, on paye deux réseaux: la TNT et les télécoms. On pourrait éviter cette double dépense." La TNT est financée par le contribuable et les opérateurs téléphoniques achètent à l'Etat les fréquences qu'ils utilisent. La TNT est soumise à des obligations de couverture minimale de 95% de la population de métropole. La solution préconisée par M. Soriano poserait d'autres questions, comme celle de la gratuité de l'accès aux services télévisés, du financement de la production audiovisuelle et du rôle du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Aussi, les parties intéressées sont-elles invitées à transmettre à l'Arcep leurs contributions au plus tard le 10 septembre 2018. Ce processus de consultation débouchera sur une décision de l'Arcep qui sera soumise au CSA et à l'Autorité de la concurrence puis notifiée à la Commission européenne.

    Source
    XIAOMI MI BOX MDZ-16 AB

  2. #2
    Avatar de superman20
    Inscrit
    Oct 2015
    Messages
    1 649
    Récepteur
    XIAOMI MI BOX INT
    TV
    Samsung 40
    La télévision hertzienne est mourante !



    Une information est passée un peu inaperçu dernièrement alors qu’elle manifeste un bouleversement accéléré de notre mode de consommation de la télévision : le nombre de personnes accédant à la télévision par voie hertzienne (Télévision numérique terrestre, TNT) est tombé en 2018 sous la barre des 50%, alors que l’accès aux chaînes du petit écran via internet est en progression continue. On peut sans grand risque de se tromper affirmer qu’en 2022 lorsque le plan « THD pour tous » aura permis à la quasi-totalité des Français d’avoir accès à internet à très haut débit (THD), ces derniers regarderont presque tous la télévision via un accès internet. La diffusion hertzienne sera devenue obsolète.
    La télévision par voie hertzienne, analogique jusqu’en 2005, puis numérique via la TNT, a été conçue sur un principe simple, la diffusion de « un vers tous » qui implique que chaque personne regardant une chaîne à un moment donné voie exactement la même chose que les autres personnes connectées à cette chaîne. Ce qui suppose que les producteurs de télévision organisent des programmes susceptibles de fidéliser un maximum de téléspectateurs par tranche horaire.
    Internet, lui, fonctionne selon un tout autre principe, le « un vers un », ce qui veut dire qu’un diffuseur audiovisuel sur internet est en mesure de proposer une diffusion personnalisée à un instant « T » à chacun de ses abonnés. D’où l’arrivée de nouveaux services comme la VOD (vidéo à la demande), le replay (rediffusion d’émissions), le visionnage en décalé des émissions, le bookmarking qui permet de mettre de côté des émissions à regarder plus tard… Ce n’est plus le diffuseur qui compose un programme susceptible de fidéliser ses téléspectateurs, c’est l’abonné qui compose lui-même son programme. La télévision devient un objet de consommation individuel et non plus familial et encore moins collectif. Chacun compose son programme comme il veut, regarde ce qu’il veut quand il veut, avec cinq minutes ou cinq jours de décalage, où il veut, en commençant de regarder une série sur son téléviseur puis en terminant de la visionner sur sa tablette au lit ou sur son smartphone dans le métro.
    De nouveaux diffuseurs sont apparus sur internet pour offrir ces services, comme Molotov TV qui croît à vitesse grand V, mais qui peine à séduire des abonnés payants. Les diffuseurs de télévision historiques et présents dans le hertzien tentent de suivre le mouvement. Mycanal proposé par Canal +, ou le futur Salto proposé par TF1, France Télévisions et M6 qui arrivera bien tard sur le marché. La télévision est aujourd’hui en pleine révolution : les déboires rencontrés par le groupe Canal +, qui perd 500 000 abonnés par an ou la chute continue de la part d’audience de TF1 depuis 20 ans montrent que les modèles de la télé hertzienne payante nés dans les années 1980 et celui de la TV hertzienne gratuite née après-guerre sont aujourd’hui morts-vivants. Ils survivront encore quelques temps mais sûrement moins longtemps qu’on l’imagine. La croissance exponentielle des réseaux THD et des datacenters qui stockent des milliards d’heures de programmes va faire exploser tous les modèles actuels.
    Les conséquences de cette révolution sont encore incalculables pour la culture et l’industrie audiovisuelle françaises. La croissance de Netflix, qui compte déjà plus de 100 millions d’abonnés dans le monde, tient en partie à sa puissance d’investissement : près de 10 milliards de dollars par an représentant plus de 700 unités produites, soit deux films ou épisodes de série nouveaux par jour !… Dans ce contexte d’internationalisation massive de l’offre de contenus, que pèsent les diffuseurs nationaux ? Plus grand chose et l’on guette avec inquiétude la chute annoncée du groupe Canal +. Ce qui est en jeu c’est la survie du cinéma français, car Canal+ est le principal financeur des films produits en France. Qui produira demain les films ou les séries françaises si TF1, Canal+ ou France Télévisions disparaissent ou n’ont plus les moyens de ces ambitions ?
    Vraisemblablement Netflix ou Amazon Prime, qui produisent déjà des unités en langue française originale. Certes, il y aura toujours des programmes français, mais les donneurs d’ordre seront à Los Gatos (Californie) ou à Seattle (Etat de Washington) et les réalisateurs français devront faire le voyage aux Etats-Unis pour financer leurs projets. Combien de temps encore pourrons-nous regarder des créations originales françaises ?

    Source
    XIAOMI MI BOX MDZ-16 AB

Sujets similaires

  1. France info disponible sur la TNT, le satellite et via les FAI
    Par kad57 dans le forum Chaînes TV & Fréquences
    Réponses: 30
    Dernier message: 13-09-2016, 08:22
  2. Réponses: 30
    Dernier message: 13-09-2016, 08:22
  3. Réponses: 5
    Dernier message: 24-06-2015, 12:31
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 09-05-2015, 11:54
  5. Nouvelles chaines de la TNT : Le CSA prend son temps
    Par frizme dans le forum News du sat
    Réponses: 5
    Dernier message: 26-03-2012, 18:13

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Se connecter

Se connecter