Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : Formule-1.jpg 
Affichages : 0 
Taille : 239.6 Ko 
ID : 87100

Accroître la visibilité de la F1, confinée sur Canal+ depuis 2012, c’est l’une des ambitions que s’était fixée Liberty Media lors de sa reprise de la prestigieuse épreuve. Un appel d’offres, comprenant la diffusion de quatre grands prix en clair, a ainsi été lancé en France l’an dernier et que le groupe TF1 a remporté.

Dès l’annonce de cette acquisition, la première chaîne avait indiqué qu’elle diffuserait d’office le Grand Prix de Monaco le 27 mai prochain, ainsi que le Grand Prix de France qui fait son retour cette saison. Programmée le 24 juin prochain à 16h10, l’épreuve figure dans la fameuse liste des événements majeurs et devait obligatoirement obtenir une diffusion sur une chaîne gratuite. La séance de qualifications sera par ailleurs retransmise sur TMC la veille.

Concernant les deux autres Grand Prix, TF1 indiquait vouloir établir sa sélection en fonction de l’évolution du championnat. Mais elle a d’ores et déjà présenté dans son dispositif commercial les circuits prioritairement retenus.

Les téléspectateurs pourront donc en principe suivre le Grand Prix de Belgique le 26 août et le Grand Prix d’Italie le dimanche suivant. Un choix a priori dépourvu de surprises.

À l’exception du Grand Prix de France, tous les Grands Prix européens commenceront désormais à 15h10 contre 14h auparavant.

Source