Mohamed Saïdi, secrétaire général du syndicat de base des producteurs, des agents administratifs et des techniciens de la télévision tunisienne a déclaré, lundi, au micro de Wassim Ben Larbi qu’à défaut de temps et de fonds, la chaîne Al Watania ne pourra pas, cette année, produire des feuilletons ramadanesques, imputant la faute à la mauvaise gestion de la télévision tunisienne et au département de tutelle.
Il a ajouté que le syndicat tiendra, aujourd’hui, une conférence de presse pour donner d’amples éclairages sur cette affaire qui augure, a-t-il-dit, au retour des nostalgiques de la sous-traitance qui avait gangrené cette institution au temps de Ben Ali.

http://www.radioexpressfm.com