Les autorits mongasques et leurs partenaires devant MonacoSAT.DR/Charly Gallo Centre de Presse

Le ministre dEtat sest rendu Cannes avec une importante dlgation pour observer les avances dun satellite qui doit tre mis en orbite en novembre 2014

Pour partir la conqute de l'espace, il faut savoir se montrer patient, pragmatique et efficace. Une dlgation du gouvernement, conduite par le ministre d'tat Michel Roger, vient de se rendre Cannes dans les ateliers de Thales Alenia Space pour observer l'avance du projet cosmique. Et MonacoSAT se porte bien. Plusieurs grosses pices taient dj visibles dans les ateliers cannois.
Et mme si leur assemblage n'a pas encore dbut, le cortge a tout de mme pu se faire une ide de la forme finale que prendra le projet : Nous avons vu d'autres satellites raliss par Thales. MonacoSAT leur ressemblera et sera mme un peu plus gros explique Jean-Pierre Margossian, administrateur dlgu de Monte-Carlo Radiodiffusion qui a assist la visite. Le poids final ? 4,3 tonnes , auquel il faudra ajouter 500 litres de carburant pour s'envoler.
tape par tape
Un lment paradoxal rside dans le projet spatial : la complexit de la route qui mne au ciel. Car il est sans aucun doute plus facile de partir flirter avec les toiles que d'en obtenir l'autorisation officielle. C'est en 2005 que Monaco a demand l'Union Internationale des Tlcommunications la permission d'exploiter des frquences de position orbitales . Et face l'afflux des demandes, ce n'est qu'en 2010 que la position 52E a t attribue la Principaut, qui s'attache depuis avec ses partenaires dfinir les modalits de son utilisation et les objectifs viss. Le tout en protgeant un emplacement qui attire les convoitises avec un satellite prt par le partenaire luxembourgeois SES ATRIA, spcialiste des satellites de tlcommunications.
Signatures de nouveaux accords
noter que MonacoSAT est financ entirement par le Turkmnistan qui bnficiera de deux tiers des frquences mises par celui-ci.
Mais la visite de jeudi n'tait pas seulement rendue par pure courtoisie. En plus de la vue des avances du satellite, les autorits mongasques ont fait le dplacement pour observer la signature de nouvelles unions entre leurs partenaires.
Ainsi, un contrat pour l'exploitation commune d'une couverture spcifique MENA(Middle East and North Africa) a t entrin par la SSI (Space System International Monaco), partenaire du gouvernement princier depuis 2010 et l'oprateur luxembourgeois SES ATRIA. Un accord qui facilitera les communications dans les zones concernes et en Asie centrale. Ce qui pourrait bien profiter Monaco telecom. Les progrs lis MonacoSAT en matire de tlcommunications facilitant les changes et ouvrant de nouveaux marchs, des discussions sont actuellement en cours et pourraient amener de nouveaux contrats (notamment en Asie centrale) l'oprateur.
Thales et la SSI ont par ailleurs officialis le lien qui unira la couverture 52E MonacoSAT.
Tout semble runit pour qu'en 2014, la Principaut ait son nom dans l'espace. Et les progrs qui vont avec

www.nicematin.com