Djazair houra democratia /algerie libre democratique - Page 2
Merci Merci:  1
Likes Likes:  11
Page 2 sur 2 Première 12
  1. #16
    Avatar de SIDALI55
    Inscrit
    May 2011
    Lieu
    chez moi
    Messages
    3 749
    Récepteur
    Atlas 200s HD
    TV
    STREAM system 42"
    Le bien-être dans un forum un partage et une entraide communs. (SIDALI55)
    http://www.gifs-animes.net/images-im...Avatars-12.gif

  2. #17

    Inscrit
    Oct 2013
    Messages
    157
    Récepteur
    ATLAS 100 et 200s
    TV
    Condor 4K 43 ""
    L'USMHarach A fait cette année un bon recrutement ,ils pourront avoir la coupe avec Ouyahia,Sellal, benyouness,Haddad,Tahtout,la victoire est assurée.

  3. #18
    Avatar de sharingan_
    Inscrit
    Mar 2011
    Messages
    5 428
    Récepteur
    Atlas
    TV
    Samsung

  4. #19
    Avatar de Dizzy
    Inscrit
    Jun 2010
    Lieu
    Oranie
    Messages
    681
    Récepteur
    Atlas HD 200 s
    TV
    SHARP LED LCD
    La pègre se tire dans les pattes
    Ignorance is bliss

  5. #20
    Avatar de liberte92
    Inscrit
    Jun 2011
    Lieu
    La ou J ahbite
    Messages
    1 275
    Récepteur
    DM800HD SE
    TV
    LG
    DISSIDENCE CITOYENNE
    XXVème marche : l’endurance nationale (Vidéo)





    Marche du 9 août à Alger. Crédit photo : Zinedine Zebar.
    Avec une température affichée de 38° C, et une autre ressentie de 46° C, augmenté de celle du corps humain qui avoisine les 37°C par marcheur, Alger suffoque en cet après midi de vendredi 9 août. Les manifestants, présents dans la capitale, viennent encore une fois de dire leur volonté.

    Les vacances, l’été, la plage, l’Aid ne les détournent pas de leur objectif : en venir à bout de ce système en entonnant "lebled bladna oundirou rais eta3na" i.e le pays est nôtre et on placera le président que l’on aura choisi.

    A deux jours de l’Aid El Kebir, ils se rappellent leurs enfants et scandent : "ya essarakin ya ellhagarine atalgou ouladna iaidou m3ana" i.e voleurs, méprisants relâchez nos enfants, qu’il s passent l’Aïd avec nous.
    Un joueur de zorna (flute traditionnelle) reprend le célèbre chant de cette grande fête religieuse et réaménage les paroles ce qui devient :"zinou nhar elyoum tetnahzaw ga3 zinou nhar el youm trouhou ga3" i.e : béni soit ce jour ou l’on vous enlèvera tous, béni soit ce jour ou vous partirez tous.

    Sur une pancarte on peut lire le chemin qui mène à la victoire est plein d’obstacles, n’acceptez pas la défaite, vous êtes à un pas de la réussite, seule la victoire est belle. Ils sollicitent encore une fois cette troisième partie indéfinie en chantant Gouloulhoum (dites leur).Ils répètent cette chansonnette devenus populaire sur le royaume achourien (série télévisée Achour X).

    Des groupes déambulent le long du cortège et chantent libérez Bouregâa .
    Bouchachi entouré de marcheurs criant : "Djazair houra dimocratia" paraît assommé par le soleil. Il peut se targuer de faire partie du club très fermé des personnalités publiques qui sont adoubées des manifestants et auxquelles ils s’identifient.
    Karim Younes devient la cible des marcheurs, ils scandent : "Karim Younes dégage, à la poubelle". Ils refusent le dialogue avec les gangs par allusion à Bédoui et son gouvernement, réclament l’élargissement des détenus d’opinion et réitèrent leur appel à la désobéissance civile. Ils brandissent même le drapeau amazigh par défi et pour faire savoir qu’ils ne sont point intimidés.
    Leur dialogue avec le vieux général par partie interposée est toujours aussi virulent : ils ne le trouvent toujours pas assez convaincant. Il faut dire que les influenceurs du web qui sont très actifs et très suivis ne laissent aucune chance au vieux général de redorer son image : révélations, scandales, guerre de clans ne sont pas des informations susceptibles de calmer une atmosphère que les marcheurs prédisent plus électrique dès la rentrée sociale.
    Le dernier message du général Nezzar, à partir de l’étranger, aux éléments de l’ANP, en est un des exemples les plus probants. Au-delà du fait que cette allocution soulève des interrogations, elle est la preuve pour les marcheurs, qu’ils sont au centre d’une guerre clanique dont les tenants et les aboutissants leur échappent.
    Le discours du vieux général est également source de questionnements pour les marcheurs ; sa tendance à s’ériger en maître des horloges et à déclamer que la protesta a atteint presque tous ces objectifs a pour effet d’attiser leur colère et d’augmenter leur frustration.
    Ils crient le peuple veut l’indépendance et leur écœurement de voir des généraux se mêler d’affaires civiles. Ils scandent yashab el casse croute makach el vote i.e les amoureux de casse croute il n’y aura pas de vote par allusion la clientèle habituelle du pouvoir.
    A ceux qui ne cessent de prévoir l’essoufflement de la protesta les marcheurs prouvent le contraire chaque vendredi. Ils le font sereinement, en famille, dans une atmosphère bon enfant et gaiement. Ils ont fait leur ce proverbe de Zhang Xianliang, auteur poète et activiste chinois : "Qui sait endurer connaît la tranquillité". Et les marcheurs sont zen : c’est l’endurance nationale.








    ################################################## ################################################## ###
    REGARD
    Khaled Nezzar contre Gaïd Salah : chicanes de coqs ou combats de gladiateurs ?





    Tôt ou tard, le tsunami de la vox populi l’emportera sur les généraux ! Même si nous nous impatientons tous de percevoir quelque lueur de changement et d’espoir à l’horizon, ce n’est qu’une question de temps !

    Mais il est vrai que ça commence à faire long, trop long ! D’autant qu’aucun signe d’apaisement en haut lieu ne semble se profiler, les discours de Gaïd Salah étant réglés sur la même cadence que celle d’il y a 6 mois, déroulés suivant une bande-son usée dans ses moindres intonations.
    Même si, bien souvent, on se surprend à essayer de prendre de la distance et analyser au second degré les militaires et leurs invisibles gesticulations d’illuminés, eux qui se déchargent, en toute légèreté, sur les épaules d’un octogénaire dépassé par les évènements et le niveau supérieur de la société, ce n’est pas toujours facile de réfréner ses colères face à tant de perte de temps et d’incompréhension.
    Faut-il des années de plus de refus à la dictature pour que ces hauts gradés reconnaissent enfin le total déphasage entre ce peuple enfin libéré de 57 ans d’enchaînement intellectuel et leurs petits grades de caporaux de l'extérieur ?
    Face à des millions de citoyens lucides qui se réapproprient leur Histoire et leur liberté via des canaux de transmission modernes, comme Facebook et YouTube, les généraux nommés par Bouteflika continuent de manipuler l’ENTV, surnommée la Zéro par la vox populi, ainsi qu’El Moudjahid et la radio, comme du temps de Boumediene et cap Sigli. Ne parlons pas de ces juges soumis aux injonctions d’un général entêté, ces hommes de loi formatés pour obéir à des lois édictées d’en haut, au lieu de juger en toute conscience avec distance, vigueur et force de la Loi.
    Lors de la grandiose marche du 8 mars 2019, pendant laquelle la femme algérienne s’était distinguée de charme tranquille, de lucidité volubile, de sourire juvénile (même les grands-mères étaient radieuses de jeunesse physique et intellectuelle, ce jour-là), un ami de Bab-Ezzouar qui avait participé au mouvement, noyé dans une foule compacte, m’avait fait part de son enchantement en ces termes : - pendant la marche, j’ai enfin vu des gens qui me ressemblaient ! En observant ces hommes et ces femmes éclatants de Vie, je me disais « mais finalement je ne suis pas seul ! mais où étaient-ils avant tous ces gens qui sont comme moi » ?
    Les colons de 1962 ont tout fait pour nous plonger dans des cases, nous isolant les uns des autres. Divisant les frères, les cousins proches ou lointains. Et pour cela, le pouvoir a toujours joué la carte de la Kabylie pour nous fractionner, mais force est de constater (savourons ce plaisir !) que ça ne prend plus !
    Bien sûr, ces généraux utiliseront le peu d’énergie et de ruse qui leurs restent pour survivre à ce tsunami culturel qui reprend ses droits au pays, mais une chose est sûre, toutes leurs combines se fracasseront contre l’ADN millénaire enfin revendiqué par chaque parcelle du terroir. Je n’en veux pour preuve que cette vidéo d’un jeune chaoui (*), fier de se démarquer des messages distillés par des politiques soumis à la cause d’Arabie. Cette cause qui empoisonne les peuples Amazighs, et à laquelle des Ali Benflis et des Gaïd Salah sont soumis, à aveuglément.
    Tous ceux qui se veulent fiers d’avoir été arabisés par le message qui rend fou seraient bien avisés de prêter attention à ce jeune Chaoui pour comprendre la rupture abyssale qui les séparent de ces racines qui rejettent l’imposture génétique du plus profond de chaque souche paisible et chantonnant d’authenticité.
    Même si à ce stade, on ne sait pas trop qui de l’intelligence ou de la force l’emportera, une chose est sûre, rien ne sera jamais plus comme avant, au pays des 57 années de Hogra servies sur un tapis factice d’arabité et d’islamité !
    Comment oser ne pas y croire quand Alger scande un slogan qui en dit long : «Li y’ehab el’3askar, irouh elmassar » (que celui qui vénère les militaires aille vivre en Egypte) ? Un slogan qui sied bien à ces fans du général des armées, et qui viennent nous la raconter par moult envolées, croyant sans doute nous amadouer et accepter un garde-à-vous de soumission que nous refusons depuis 57 ans.
    À quoi cela servirait d’invoquer des noms ? Il n’y a qu’à faire défiler les articles du Matin d'Algérie pour les repérer ! L’Histoire avance malgré tout ! Les générations de demain sauront reconnaitre et filtrer ceux qui leur veulent un avenir meilleur, éloigné des bottes soldatesques, de ceux qui aspirent à faire de ces mêmes bottines le paradis du futur.
    Les généraux nommés par Bouteflika et les habituels affidés à la loi du plus fort ont intérêt à se mettre à l’évidence que quelques vagues de dictature importées d’Arabie ne sauraient noyer un océan d’authentique culture d’Algérie. Surtout quand celle-ci porte en elle moult empreintes de ces millénaires d’Histoire que nos 48 wilayas partagent et revendiquent à l’unisson !
    Vous avez beau résister, le tsunami culturel et l’intelligence du terroir finiront par vous emporter ! C’est juste une question de temps !
    Reste à espérer que ces généraux des armés arrogants soient tous rattrapé par leurs inepties sur Terre avant de rejoindre Mahomet et brûler en enfer !

    Savourons néanmoins ces altercations qui opposent nos hauts gradés des armées. S’agit-il de simples becquetages de coq ou bien de combats entre gladiateurs farouches, robustes, et déterminés à combattre jusqu’à la mort ? Nous le saurons bientôt !
    À cet égard, j’avoue brûler d’impatience de découvrir les envolées de la vidéo promise par Khaled Nezzar pour en rajouter une couche sur celui qu’il ose traiter de cervelle de pois-chiche ! Wouah, c’est du lourd, du véritable vocabulaire supérieur, ces politesses entre nos majors meilleurs !

    K.M.



    Salutations

    DM800HD SE openpli4 DM7020HD IPTV/
    OSCAM/CCCAM

    Bonne Journee

  6. #21
    Avatar de Dizzy
    Inscrit
    Jun 2010
    Lieu
    Oranie
    Messages
    681
    Récepteur
    Atlas HD 200 s
    TV
    SHARP LED LCD
    Qu'est ce que l'Arabie vient foutre dans le "Hirak" ?
    Y en a marre des amalgames !
    La question amazigh sera remise à zéro et aplanie dans la sérénité après le changement.
    Ignorance is bliss

Page 2 sur 2 Première 12

Sujets similaires

  1. "Ana houra fi El Djazair..."
    Par blida2222 dans le forum Discussions Générales
    Réponses: 1
    Dernier message: 07-03-2019, 14:28
  2. ADSL en Algerie
    Par spyk dans le forum Discussions Générales
    Réponses: 0
    Dernier message: 13-04-2007, 11:29

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Se connecter

Se connecter