NOUS ÉTIONS PLUS FORTS,
Premièrement, nous avons survécu à l'accouchement par des mères qui fumaient et/ou buvaient pendant qu'elles étaient enceintes.


Elles prenaient des aspirines, mangeaient de la vinaigrette , des desserts, et n'étaient pas testées pour le diabète ou le cholestérol.

Et après ce traumatisme, on nous endormait sur notre ventre dans des lits pour enfants avec de belles couleurs brillantes de peintures pleines de plomb.

Nous n'avions pas de serrures aux portes et lorsque l'on faisait de la bicyclette, on avait des casquettes à la place de casques de protection.


En tant que bébés et enfants, nous roulions en autos sans ceintures ni sièges pour bébés, ni coussins gonflables,

Être dans la benne arrière d'une camionnette par une belle journée
ensoleillée était toujours quelque chose de spécial.

Nous buvions l'eau directement de la fontaine et non d'une bouteille.
Nous mangions des petits gâteaux, du pain blanc, du vrai beurre et bacon.
Nous buvions du chocolat avec du vrai sucre blanc. Et nous n'étions pas obèses .

POURQUOI?
Parce que nous étions toujours en train de jouer dehors...
Voilà pourquoi!

Nous sortions de la maison le matin pour jouer toute la journée au grand air, à condition d'être revenus quand les lampadaires s'allumaient.
Nous prenions des heures à construire nos planches à roulettes et
descendions la côte , sans penser que nous n'avions pas de freins. Après avoir foncé dans les buissons une paire de fois, nous avons appris comment régler le problème .
Nous n'avions pas de Playstations, Nintendo, Xbox, iPod. Il n'y avait pas de jeux vidéos, pas 150 canaux au câble, pas de films vidéos ou dvd, pas de son stéréo ou de CDs, pas de cellulaire, pas d'ordinateur et pas d'Internet .

NOUS AVIONS DES AMIS et nous sortions dehors pour les retrouver!
Nous tombions au bas des arbres, on se coupait, se cassait des os, des dents et il n'y avait pas de poursuites judiciaires pour cela.
On recevait des fusils à plomb pour notre 10e anniversaire, faisions des jeux avec des bâtons et des balles de tennis, et même si on nous disait que cela pouvait arriver , on n'a pas crevé bien des yeux.

Nous roulions ou marchions jusqu'à la maison d'un ami et frappions à la porte où nous entrions simplement et étions bien accueillis.
L'idée que nos parents auraient à nous faire sortir de prison était
folle.Ils étaient AVEC la loi.
Ces générations ont produit quelques-uns des meilleurs preneurs de risques, têtes pensantes et inventeurs de tous les temps.

Ces 50 années ont été une explosion d'innovations et nouvelles idées.
Nous avions la liberté, la peur de l'échec, le succès et les
responsabilités qui vont avec, et nous avons appris comment gérer tout ça.
Si vous êtes un de ceux-là,
FÉLICITATIONS!
Peut-être que vous voulez partager ceci avec d'autres qui ont eu la
chance de grandir, avant que les avocats ne viennent tout règlementer .
Comme la vie était belle, limpide , parfois rude mais combien nous étions heureux !!!!!!!