Le projet Zootopia promet une expérience exceptionnelle avec les animaux, qui ne sont plus retenus par des cages ou des enclos.
Au Danemark, les architectes de la société danoise Bjarke Ingels Group (BIG) ont planché pendant deux ans sur un nouveau concept de zoo qui se veut être « le meilleur et le plus libre environnement possible pour la vie et les relations entre les visiteurs et les animaux ». Nom de code ? Zootopia. L’innovation est certes indéniable, mais la réalisation d’un tel projet pourrait en rendre sceptique plus d’un.

Le projet est en fait la restructuration du zoo de Givskud, qui pourrait bien devenir le zoo le plus avancé du monde. Les planches montrent une architecture innovante aux allures futuristes et principalement caractérisées par l’intégration de la nature et d’éléments naturels. Les cages, vitrines et enclos seraient effacés pour laisser place à de vastes étendues typiques des écosystèmes des continents d’Amérique, d’Afrique et d’Asie.
« Nous tenons à construire des maisons pour les animaux qui sont à la fois sur mesure pour eux et en même temps avoir les qualités de leur environnement d’origine », a déclaré l’agence BIG sur son site.Cacher les visiteurs

Bien que l’idée puisse étonner, les concepteurs veulent aller encore plus loin pour donner l’impression aux animaux d’un réel environnement. Pour cela, ils veulent faire complètement disparaitre les visiteurs à la vue des pensionnaires. « Intégrer et cacher les bâtiments dans le paysage » pour que les humains soient dissimulés des animaux.
En entrant dans le zoo, les visiteurs pourront avoir accès à une grande place centrale circulaire, autour de laquelle les animaux se baladeront dans un immense complexe de 120 hectares répartis pour chaque continent. La grande cour permettra ainsi d’accueillir les guichets, les restaurants, les boutiques, mais aussi les toilettes. Pièce maitresse du zoo, cette cour devrait également servir d’entrée pour chaque continent.
Mais comment peut-on cacher les humains ? Eh bien, les architectes ont pensé à installer des refuges et des gousses en miroir sans tain, autrement dit un miroir semi-réfléchissant. Pour y accéder, des rampes d’accès, des ponts et des tunnels cachés dans le sol seront mis à la disposition des visiteurs. Ils pourraient alors se cacher à l’intérieur des abris et des gousses et ainsi admirer les animaux passer de très près.


Du vélo au milieu des animaux

Ajouté à cela, d’énormes sphères miroitantes suspendues à des câbles de tension pourraient permettre d’admirer les animaux en hauteur. Une promenade en bateau partant du même principe est aussi envisagée pour les approcher comme jamais. Un sentier de quatre kilomètres serait également construit pour faire le tour de l’ensemble du site, le tout, offrant une randonnée pédestre ou cyclable pour les visiteurs.

Évidemment, les vélos mis à disposition seraient aussi englobés par des miroirs pour protéger et garder cachés les utilisateurs. Oui oui, se balader dans une boule géante réfléchissante est la solution proposé par les architectes… Actuellement, le zoo abrite quelque 700 animaux appartenant à environ 70 espèces différentes.
Selon les informations dévoilées, la première étape du projet devrait être achevée d’ici 2019 pour le 50e anniversaire du zoo. Mais il faudra plusieurs années de construction avant d’achever réellement le projet. Affaire à suivre donc.
Source: Maxisciences.