se que caca pense des pirates

matoo

Ancien Staff
Inscrit
11/3/07
Messages
4 842
A lire se que caca pense des pirates


CE QU'ILS DISENT DES PIRATES: :D
Depuis quelques années déjà, Canal+ livre une lutte sans merci aux pirates qui tentent de décrypter ses chaînes de TV.
Mais à chaque fois, ces hackers, doués comme ils sont, parviennent à déjouer les "pièges" fixés par Canal+. C’est ce qui a obligé le groupe français à mobiliser les gros moyens pour contre-attaquer. Il y est en quelque sorte parvenu, sauf que le piratage n’a pas disparu pour autant. Aujourd’hui, Canal+ et TPS tentent de coordonner leurs actions afin de neutraliser les cartes illégales donnant un accès gratuit à leur bouquet de TV par satellite. Le piratage de cartes à puce, notamment celles qui permettent d'accéder sans abonnement aux deux bouquets de diffusion de TV par satellite de Canal+ et de TPS est tel que les groupes ne savent plus où donner de la tête. En effet, de plus en plus d’amateurs se lancent dans la fabrication de cartes pirate ou s'en procurent. :D
Le phénomène a pris suffisamment d'ampleur pour que Canal+ et TPS réagissent. Les deux opérateurs ne disposent d'aucun chiffre sur le nombre de cartes en circulation. Mais ils pratiquent depuis longtemps une politique de contre-piratage en adoptant, à chaque fois, de nouvelles méthodes comme, par exemple celle de désactiver à distance les cartes frauduleuses... Malheureusement, les parades ne durent pas éternellement. Car les pirates sont constamment à la recherche de nouvelles méthodes qui leur permettront d’arriver à leurs fins. Malgré cela, les campagnes antipiratage sont plus ou moins efficaces dans la mesure où elles sont régulièrement renouvelées. Grâce à l’Internet les diffuseurs peuvent également surveiller les fraudeurs.
dsd454s5d45s4
Cependant, ils ne peuvent rien faire contre le nouveau mode de piratage à savoir le Sharing. Qu’est ce que le sharing ? Le sharing veut dire (en anglais), partager le droit d’accès à des bouquets numériques grâce à une connexion à un serveur donné via Internet. La fonction du serveur en question est de transférer les codes des chaînes cryptées à des ordinateurs connectés à ce serveur par l’intermédiaire d’une adresse NO-IP ou adresse DYNDNS. On peut capter ces chaînes numériques soit grâce à un récepteur DVB (digital vidéo broadcasting) bien déterminé ou par carte satellite. La communication entre le PC- récepteur ou le PC-carte satellite se fait par l’intermédiaire d’un logiciel spécifique.
dsd454s5d45s4
Le sharing se compose de plusieurs systèmes, les plus connus sont le newcamd, le xcrypte,le xshare,le xshare plus et le debug et permet de décrypter la majorité des bouquets satellites. En Tunisie signalons que le sharing fonctionne à merveille en s’abonnant à un serveur populaire, rubrique "sharing", pour une dépense mensuelle de 10 dinars tunisiens. Les propriétaires de ce serveur ont acheté les cartes officielles de quelques bouquets et les partagent sur le net...Outre l'aspect légal , qui ne semble pas préoccuper les autorités des pays concernés, reste à savoir si le sharing est une solution rationnelle en terme de coût (connexion ADSL+abonnement à un serveur) ou non par rapport à un abonnement officiel ?
Ce que nous pratiquons ce n'est que l'art du savoir et l'art du partage et vive notre globalisation et pas la leur.
 
merçi matoo pour toutes ces infos,le sharing reste notre seuls issue en ce moment;)

@+ spyk
 
A lire se que caca pense des pirates


CE QU'ILS DISENT DES PIRATES: :D
Depuis quelques années déjà, Canal+ livre une lutte sans merci aux pirates qui tentent de décrypter ses chaînes de TV.
Mais à chaque fois, ces hackers, doués comme ils sont, parviennent à déjouer les "pièges" fixés par Canal+. C’est ce qui a obligé le groupe français à mobiliser les gros moyens pour contre-attaquer. Il y est en quelque sorte parvenu, sauf que le piratage n’a pas disparu pour autant. Aujourd’hui, Canal+ et TPS tentent de coordonner leurs actions afin de neutraliser les cartes illégales donnant un accès gratuit à leur bouquet de TV par satellite. Le piratage de cartes à puce, notamment celles qui permettent d'accéder sans abonnement aux deux bouquets de diffusion de TV par satellite de Canal+ et de TPS est tel que les groupes ne savent plus où donner de la tête. En effet, de plus en plus d’amateurs se lancent dans la fabrication de cartes pirate ou s'en procurent. :D
Le phénomène a pris suffisamment d'ampleur pour que Canal+ et TPS réagissent. Les deux opérateurs ne disposent d'aucun chiffre sur le nombre de cartes en circulation. Mais ils pratiquent depuis longtemps une politique de contre-piratage en adoptant, à chaque fois, de nouvelles méthodes comme, par exemple celle de désactiver à distance les cartes frauduleuses... Malheureusement, les parades ne durent pas éternellement. Car les pirates sont constamment à la recherche de nouvelles méthodes qui leur permettront d’arriver à leurs fins. Malgré cela, les campagnes antipiratage sont plus ou moins efficaces dans la mesure où elles sont régulièrement renouvelées. Grâce à l’Internet les diffuseurs peuvent également surveiller les fraudeurs.
dsd454s5d45s4
Cependant, ils ne peuvent rien faire contre le nouveau mode de piratage à savoir le Sharing. Qu’est ce que le sharing ? Le sharing veut dire (en anglais), partager le droit d’accès à des bouquets numériques grâce à une connexion à un serveur donné via Internet. La fonction du serveur en question est de transférer les codes des chaînes cryptées à des ordinateurs connectés à ce serveur par l’intermédiaire d’une adresse NO-IP ou adresse DYNDNS. On peut capter ces chaînes numériques soit grâce à un récepteur DVB (digital vidéo broadcasting) bien déterminé ou par carte satellite. La communication entre le PC- récepteur ou le PC-carte satellite se fait par l’intermédiaire d’un logiciel spécifique.
dsd454s5d45s4
Le sharing se compose de plusieurs systèmes, les plus connus sont le newcamd, le xcrypte,le xshare,le xshare plus et le debug et permet de décrypter la majorité des bouquets satellites. En Tunisie signalons que le sharing fonctionne à merveille en s’abonnant à un serveur populaire, rubrique "sharing", pour une dépense mensuelle de 10 dinars tunisiens. Les propriétaires de ce serveur ont acheté les cartes officielles de quelques bouquets et les partagent sur le net...Outre l'aspect légal , qui ne semble pas préoccuper les autorités des pays concernés, reste à savoir si le sharing est une solution rationnelle en terme de coût (connexion ADSL+abonnement à un serveur) ou non par rapport à un abonnement officiel ?
Ce que nous pratiquons ce n'est que l'art du savoir et l'art du partage et vive notre globalisation et pas la leur.
Merci
Bonne explications ,tu aurais du faire prof..
Bonne continuation
A++++
 
bonsoir,
merci et toujours content de te lire
a +
 
thnaks matoo
 
Tout d'abord merci pour l'info,

Ensuite est-ce que le sharing est légal en france?
Y a-t-il des personnes ici qui utilise cette solution?

Bonne com à tous...
 
Retour
Haut Bas