<b>Le Mondial et l'Euro pour tous ?
mily: Verdana">



mily: helvetica neue">
La Coupe du monde et l'Euro restent gratuits à la télévision. Alors que la Fifa et l'Uefa avaient saisis la Cour européenne de justice pour contrecarrer les plans de la Belgique et du Royaume-Uni, qui veulent diffuser les deux évènements sur des canaux gratuits, cette dernière a finalement débouté les fédérations dans leur démarche. Un coup dur pour le portefeuille des deux organismes qui se voyaient empocher le jackpot.Les grands rendez-vous du football vont rester accessibles à tous. Alors que la Fifa et l’Uefa se frottaient les mains devant la perspective de vendre les droits de retransmission du Mondial et de l’Euro de football sur des chaînes payantes, la cour de justice européenne a rejeté ce jeudi la requête des deux organismes et a confirmé que les pays de l’Union européenne pouvaient interdire aux chaînes payantes de diffuser en exclusivité ces grands évènements, pour privilégier les canaux gratuits.La Fifa et l’Uefa, s’étaient opposés aux requêtes du Royaume-Uni et de la Belgique, qui voulaient réserver la retransmission des rencontres de la Coupe du monde et de l’Euro à des chaînes de télévisions gratuites. Ce qui constituerait un manque à gagner conséquent pour les deux fédérations sportives, qui avaient alors décidé de saisir la Cour européenne de justice. Malheureusement, cette dernière a rejeté "entièrement" l’appel des instances internationales, soulignant que ces deux compétitions étaient considérées comme majeures au vu du très grand intérêt qu’elles suscitent."La Cour rejette les appels de la FIFA et l'UEFA dans leur intégralité", a déclaré la Cour européenne de justice, basée au Luxembourg, dans un communiqué ce jeudi. Face à cette décision, la Fifa et l’Uefa ont déclarés être "déçus", insistant sur le fait que l’argent supplémentaire récolté par ces derniers grâce à la vente des droits TV auraient pu "bénéficier aux divisions inférieures." Pour rappel, la Fifa a généré plus de 2,4 milliards de dollars en audience pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du sud."Notre politique est d’assurer que les matchs de chaque sélection soient retransmis gratuitement dans leur pays, ainsi que le match d’ouverture, les demi-finales et la finale de la Coupe du monde. Concernant les autres rencontres, elles peuvent être laissées aux chaînes payantes. Une telle entrave pourrait également avoir une incidence sur la capacité de la Fifa à générer des fonds pour la prochaine Coupe du Monde, qu'elle redistribue ensuite à travers toute la pyramide du football dans le monde entier" a indiqué la fédération internationale.En réponse, le porte-parole du ministère de la Culture du gouvernement britannique s’est réjoui de la décision de la Cour européenne de justice : "Nous nous félicitons de l'arrêt rendu aujourd'hui - confirmant la liste des événements sportifs devant être diffusés gratuitement à la télévision au Royaume-Uni." Alors que le Mondial brésilien prévu pour juin 2014 est au centre des interrogations suite aux débordements survenus lors de la Coupe des Confédérations le mois dernier, la Fifa va devoir se creuser la tête pour trouver une solution à ce nouveau casse-tête.


Par Allan Delamotte
Publié le 18 juillet 2013 à 18h06
Mis à jour le 18 juillet 2013 à 18h18