<font color="#333333">mily: Verdana">mily: Arial">La Nasa a capturé une image des plus insolites : un immense nuage de particules dont la forme évoque une main, surplombée d’une masse lumineuse. Nommé "l’œil et la main de Dieu". Planet.fr fait le point sur ce phénomène.


© NASA/JPL-Caltech/McGill

Publicité
Après s’être montrée dans un stade mexicain, un beau jour de juin 1986, la main de Dieu se fait désormais admirer… au fin-fond de l’espace. En effet, la Nasa a, au gré de ses scrutations stellaires, décelé un étrange phénomène. Capturé par les capteurs rayons X du télescope NuSTAR, ce fait rarissime, distant de plus de 1700 ans de notre planète, trace un nouveau parallèle entre science et religion. En effet, la forme étrange de l’immense nuage n’est pas sans évoquer celle d’une main, et la masse lumineuse la surplombant, un œil. Ces évocations valent à ce phénomène d’être déjà nommé "l’œil et la Main de Dieu".
Plusieurs explications rationnelles
Après investigation, il semblerait que cet étrange spectacle trouverait explication autant sur dans le domaine scientifique que psychologique. En effet, cette forme évocatrice serait due à l’explosion, il y a environ 1700 ans, d’une planète s’étant effondrée en supernova avec, pour résultat, sa transformation en pulsar, objet extrêmement magnétique animé d’un vif sursaut lumineux de quelques millisecondes, du nom de PSR B1509-58. La déflagration titanesque, couplé par les sept rotations par seconde du corps stellaire affolé, auraient alors expulsé des quantités phénoménales de particules dans toutes les directions, produisant, à terme, cette forme énigmatique.
Le site Space.com explique, par ailleurs, que cette assimilation est un exemple frappant de paréidolie, terme grec désignant la perception illusoire d’un élément identifiable – souvent, un visage humain – en lieu en place d’un stimulus visuel anodin.

Benoit Dubos 10.01.14