Web Analytics Made Easy - Statcounter

Informations importantes pour le mag

driss59

DZSatien Passionné
Inscrit
30/1/12
Messages
315
Infomir, le fabricant de la gamme populaire de décodeurs MAG, déclare qu'il va bloquer les portails des fournisseurs IPTV présumés enfreignant les droits d'auteur à la suite de plaintes de détenteurs des droits d'auteur. Alors que les appareils MAG sont utilisés pour accéder à de nombreux services juridiques, cette nouvelle va porter un coup dur à un grand nombre de clients qui utilisent des appareils très performants pour accéder à des plates-formes non autorisées.

Au cours des deux dernières années, des services IPTV non autorisés se sont fait connaître dans l’espace télévisé «pirate».

Comme récemment signalé, 5,5% des ménages américains et canadiens ont accès aux services piratés IPTV. La gamme de contenu est phénoménale et peu, voire aucune, des entreprises de divertissement officielles ne sont en mesure de faire concurrence.

Ces services sont généralement accessibles via des décodeurs, depuis les plates-formes omniprésentes basées sur Android jusqu'au matériel IPTV dédié. Aucun de ces dispositifs n'est conçu pour constituer une violation, mais avec l'ajout de services tiers, ils peuvent être transformés en centres de piratage.

Pour ceux qui recherchent une expérience IPTV haut de gamme, la gamme de boîtes MAG d’Infomir, basée en Ukraine, est l’outil de choix. Des milliers de consommateurs utilisent les appareils compacts pour accéder à des contenus légitimes via une interface élégante. Toutefois, comme tout matériel de ce type, ces boîtes peuvent également être utilisées pour accéder à des flux illicites.

Naturellement, Infomir a pris ses distances vis-à-vis de ce type de consommation illicite, mais jusqu’à présent, il ne semble pas s’être immiscé dans les choix de ses clients. Cependant, à l’avenir, il est clair que cela va changer.

«Infomir est une société internationale présente dans plus de 150 pays du monde. En tant que fabricant de périphériques multimédias, nous sommes soumis à la législation sur le droit d'auteur et les droits connexes, que nous respectons et adhérons », a déclaré la société.

«Dès réception des plaintes d'un détenteur du droit d'auteur, Infomir est tenu de restreindre l'accès de ses appareils à tout portail suspecté de violation du droit d'auteur. La restriction sera maintenue jusqu'à ce que le problème avec le détenteur du droit d'auteur soit résolu. ”

Les services IPTV (légaux et moins légaux) fournissent souvent une URL qui permet à MAG et à d’autres appareils similaires d’accéder à leur «portail». Ceux-ci sont entrés dans la page de configuration du périphérique, la boîte étant généralement autorisée du côté du fournisseur en vérifiant son adresse MAC par rapport à une adresse préenregistrée.

Cependant, Infomir semble capable d'empêcher l'accès à certaines URL du portail via ses appareils de configuration et certains rapports en ligne non confirmés indiquent que cela pourrait déjà se produire.

TorrentFreak s'est entretenu avec Infomir pour en savoir plus sur ce développement. La société bloquera-t-elle les portails à la suite de plaintes simples portant sur le droit d'auteur, par exemple, ou une ordonnance du tribunal est-elle nécessaire?

«Les plaintes ne doivent pas nécessairement être étayées par une ordonnance du tribunal. La forme et le contenu d'une plainte pour atteinte aux droits d'auteur doivent être conformes aux exigences de la DMCA », informe Vladislav Larionov, conseiller juridique d'Infomir, à TF.

«Notre politique est de respecter les législations européenne et américaine sur le droit d'auteur et de prendre en compte les meilleures pratiques en matière de traitement des rapports de violation du droit d'auteur. En particulier, nous ne traitons que les procès-verbaux de violation du droit d'auteur contenant tous les éléments de notification prévus par le DMCA. ”

Certains fournisseurs IPTV fournissent non seulement un accès à des flux "pirates", mais également à d’autres contenus susceptibles de ne pas constituer une infraction, en fonction des circonstances de l’utilisateur. Par exemple, la légalité pourrait se poser lorsque le titulaire d'une licence de télévision britannique n'accède qu'à BBC One et à des chaînes similaires via un service IPTV.

De manière plus générale, TF a demandé à Infomir si le blocage excessif était une préoccupation. La société nous a dit qu’elle avait besoin de plaintes détaillées de la part des titulaires de droits pour bloquer des portails et donnait aux services qui étaient bloqués le droit de déposer une contre-plainte.

«Nous respectons les droits des fournisseurs de services légitimes et nous craignons que ces fournisseurs de services ne soient signalés par erreur ou en raison d'une erreur d'identification. C'est pourquoi nous demandons que les rapports de violation du droit d'auteur qui nous sont soumis se conforment au DMCA et contiennent une déclaration sous peine de parjure selon laquelle le rapport est véridique et exact », explique Larionov.

«Nous examinons également chaque rapport de violation du droit d’auteur afin d’éviter les faux ou les abus. Enfin, nous offrons à chaque fournisseur de services la possibilité de s’opposer à un rapport de violation du droit d’auteur. En cas de litige entre un détenteur du droit d'auteur et un fournisseur de services, nous demanderons une ordonnance du tribunal pour maintenir la restriction d'accès à un portail. ”

Bien que les détenteurs de droits d'auteur qui déposent des demandes de blocage d'injonctions devant les tribunaux puissent être identifiés assez facilement, il est moins simple de savoir qui a déposé une plainte auprès d'Infomir. La société a déclaré à TF qu'elle ne pouvait pas fournir d'informations sur les personnes qui avaient demandé un blocage, sauf pour indiquer qu'il s'agissait principalement de «grands détenteurs de droits d'auteur, d'associations anti-piratage et d'entreprises fournissant des services de gestion et de protection des droits d'auteur».

Enfin, on ne sait pas vraiment comment empêcher les périphériques MAG d’accéder
 
Dans ce cas ils n'ont qu'à mettre la clé sous la porte et fermer la société. A quoi sert un MAG ?!!!
 
Retour
Haut