/>
Décidément, les réseaux sociaux n’ont pas fini de nous surprendre. Quand Mark Zuckerberg a créé Facebook, c’était surtout pour connaître les filles célibataires de Harvard. Depuis, les réseaux sociaux, Facebook et Twitter en tête, ont changé le monde en provoquant des révolutions. Cette semaine, les Australiens ont encore fait progresser le concept en utilisant Twitter pour se prémunir contre les attaques de requins. Pas sûr que cela convainque les surfers.

On savait que les tweets pouvaient faire battre une élue aux élections législatives et qu’ils pouvaient servir à se justifier d’un geste déplacé quand on est footballeur, mais saviez-vous qu’ils pouvaient vous éviter de vous faire dévorer tout cru par un requin blanc sur les plages australiennes ?

Les garde-côtes australiens ont équipé plus de 338 squales non pas d’un smartphone étanche, mais d’un émetteur radio qui tweete automatiquement lorsque ceux-ci se rapprochent dangereusement des côtes. Si vous êtes abonnés au compte Twitter de la @SLSWA Surf Life Saving Western Australia et qu’un requin rode dans les parages, vous recevrez un tweet mentionnant son espèce, sa taille, son heure et sa zone de passage.

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : twitter reuin.png 
Affichages : 31 
Taille : 18.8 Ko 
ID : 35181




L’Australie a connu plus d’une dizaine d’attaques mortelles en 10 ans sur ses côtes ? En France, nous ne sommes pas mauvais non plus. Avec la Réunion, nous sommes très bien placés puisque l’île recense cinq morts depuis 2011.

Personnellement, en tant que surfer et abonné Twitter, je doute de l’efficacité de cette mesure. Tout d’abord, je ne passe pas ma vie sur Twitter et, étant donné la durée de vie d’un tweet, il y a de fortes chances pour que je passe au travers d’une alerte requin. En outre, je doute que les côtes australiennes ne soient peuplées que de 338 squales.

Si l’idée part d’une bonne intention, quitte à utiliser un réseau social, je me serais servi de Waze. Pourquoi le GPS communautaire n’indiquerait pas la présence de requins. Ce serait marrant de pouvoir signaler en plus des policiers et des radars fixes un requin ou de voir apparaître leur icône aux côtés de celles des membres du réseau social.




Enfin, la meilleure solution pour éviter les attaques de requins ne serait-elle pas d’éviter la surpêche ? Au moins, les requins mangeraient du poisson et non des hommes.

source